La 4eme rencontre nationale des directeurs de l’innovation s’est tenue les 19 et 20 avril 2011 à Paris. Elle s’est focalisée sur les stratégies de développement à travers les écosystèmes d’innovation, autrement dit sur l’ouverture croissante des projets de l’entreprise à des partenaires extérieurs.

Selon Marc Giget, président du club de Paris des Directeurs de l’Innovation :

« Aujourd’hui les entreprises les plus innovantes se caractérisent par leur capacité à mettre en place et à gérer des écosystèmes élaborés, générant une croissance rapide, durable et rentable grâce aux synergies et effets de leviers permis par ces relations multiples ».

Cette notion d’écosystèmes dont l’efficacité a été illustrée par les témoignages de 25 entreprises leader durant ces deux jours, entraine inévitablement une adaptation au sein des structures R&D des entreprises. Au-delà de ses capacités techniques propres d’innovation, une organisation doit aujourd’hui apprendre à développer ses capacités de veille technologique, d’intelligence économique, sa capacité à trouver et attirer des partenaires et à mettre en place des coopérations qui permettront d’amplifier la création de valeurs.

L’ensemble des droits de propriété intellectuelle que possède une entreprise devient alors son sésame, sa carte d’identité, le pré-requis nécessaire à toute collaboration saine et durable avec ses partenaires potentiels.

La cohérence de la stratégie d’une entreprise concernant la gestion de son portefeuille brevets trouve ici une résonance particulièrement intéressante.